Le rouage intégral, en avez-vous vraiment besoin?

Publié le 18 juillet 2022 dans Technologie par Le Guide de l'auto

Que vous magasiniez pour un véhicule neuf ou d’occasion, vous vous questionnez peut-être sur la pertinence de choisir un modèle à quatre roues motrices. Pour plusieurs conducteurs, c’est devenu un incontournable, alors que pour d’autres, ce n’est pas essentiel.

Certes, les systèmes de rouage intégral augmentent le prix d’achat, entraînent un surplus de poids qui affectent la consommation d’essence et requièrent un peu plus d’entretien, mais la différence est parfois négligeable et les bénéfices s’avèrent intéressants.

Il est tout à fait possible de survivre avec un véhicule à deux roues motrices, surtout depuis l’arrivée des systèmes de contrôle de la stabilité et de la traction, et encore plus si vous sortez rarement de la ville ou voyagez peu dans des conditions difficiles.

Bien sûr, dès que la chaussée est glissante, par exemple à cause de la pluie, un rouage intégral peut vous être très utile. Puisque le couple peut être transféré aux quatre roues selon les circonstances, vous obtenez une bien meilleure motricité et maîtrise si l’une des roues perd de l’adhérence.

L’essai d’un véhicule équipé d’un rouage intégral lors d’une tempête de neige est encore plus convaincant. Les accélérations sont plus franches et le patinage des roues est réduit au minimum lorsque vous réaccélérez après un arrêt. Le véhicule est aussi beaucoup plus stable en général.

Certains systèmes vont également rehausser le comportement du véhicule, peu importent les conditions. C’est le cas du système SH-AWD d’Acura, qui répartit la puissance de l’avant vers l’arrière, mais aussi de chaque côté. Dans une courbe, il peut transférer plus de puissance à la roue arrière extérieure, réduisant le sous-virage et améliorant les performances.

Photo: Toyota

Rouage intégral ou pneus d’hiver : quelle option est la meilleure?

Nous avons éclairci une question que beaucoup de gens se posent (même si les pneus d’hiver sont obligatoires au Québec) dans un article précédent : est-ce qu’une auto à deux roues motrices chaussée de pneus d’hiver est meilleure et plus sécuritaire qu’une autre à quatre roues motrices chaussée de pneus toutes saisons?

En gros, lors des accélérations, un véhicule à rouage intégral muni de pneus toutes saisons se montre plus rapide, autant au démarrage qu’à plus haute vitesse. C’est aussi le cas en sortie de virage, même quand le véhicule se trouve de biais par rapport à la trajectoire désirée.

Par contre, un modèle à traction qui roule sur de bons pneus d’hiver peut freiner et s’immobiliser sur des distances beaucoup plus courtes, que la chaussée soit glacée ou enneigée. Il est également capable d’attaquer un virage plus en contrôle et de façon plus prévisible.

Bref, un rouage intégral est certainement bénéfique – et plus amusant – en hiver, mais dans des conditions de conduite normales où un bon freinage et une maîtrise sûre sont plus importants pour la sécurité que la capacité à accélérer, les pneus d’hiver demeurent avantageux peu importe le nombre de roues motrices.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×