Audi RS 5 Sportback 2021 : on s'entretient avec le pilote Frank Stippler

Publié le 5 juin 2020 dans Événements spéciaux par Gabriel Gélinas

Confinement et coronavirus obligent, c’est par voie de vidéoconférence que nous nous sommes entretenus avec Frank Stippler, vainqueur de la plus récente édition des 24 Heures du Nürburgring au volant d’une Audi R8 LMS et pilote-essayeur pour Audi Sport, au sujet de la Audi RS 5 Sportback, laquelle a fait l’objet d’un restylage pour 2020.

La RS 5 Sportback présente une nouvelle partie avant avec une calandre Singleframe plus large, des prises d’air latérales de forme pentagonale, et l’ajout d’ouvertures non fonctionnelles pratiquées entre la calandre et le capot, histoire d’émuler la mythique Audi Sport Quattro de 1984.

Les flancs sont maintenant plus sculptés, les ailes sont élargies de 15 millimètres par côté, et la partie arrière affiche un nouveau diffuseur. Vous remarquerez également au passage les très belles jantes forgées de 20 pouces de couleur bronze mat, lesquelles sont offertes en option. Ce restylage donne plus de présence à la RS 5, et permet d’établir une filiation plus évidente avec les autres modèles de la division Audi Sport.

Un nouveau système de télématique

Du côté de l’habitacle, un nouvel écran tactile de 10,1 pouces avec feedback acoustique domine la planche de bord et sert d’interface avec le système d’infodivertissement modulaire de troisième génération, laquelle présente une structure de menus semblable à celle d’un téléphone intelligent.

On remarque aussi sur le volant une touche RS Mode qui permet la permutation immédiate entre deux modes de conduite dont les réglages ont été préalablement choisis par le conducteur. Cela permet, par exemple, de créer un mode RS 1 adoptant des calibrations plus fermes et directes pour la conduite sportive et un mode RS 2 avec des calibrations plus souples pour une conduite plus relaxe, et de pouvoir passer instantanément d’un mode à l’autre à la seule pression de cette touche sur le volant.

Photo: Tobias Sagmeister

Mécanique reconduite

Sur le plan mécanique, les RS 5 Sportback et Coupe font toujours appel au moteur V6 biturbo de 2,9 litres développant 444 chevaux et 442 livres-pied de couple sur une large plage qui s’étend de 1 900 à 5 000 tours/minute. Les deux turbocompresseurs sont localisés dans le « V » du moteur et leur pression est chiffrée à 1,5 bar.

La motorisation est complétée par une boîte tiptronic à huit rapports et par le rouage intégral adoptant des calibrations spécifiques aux modèles RS. Ce rouage priorise la livrée du couple au train arrière, puisque la répartition est établie à 40%t sur le train avant et 60% sur l’arrière, mais ce rouage peut transférer jusqu’à 70% du couple vers l’avant ou jusqu’à 85% sur le train arrière, si les conditions l’exigent.

Par ailleurs, il est possible d’opter pour le différentiel arrière sport, lequel permet de répartir activement le couple entre les roues de l’essieu arrière, afin de bonifier la dynamique. Frank Stippler précise que la suspension RS Sport avec Dynamic Ride Control, proposée en option, est raffermie et ajustée de façon à bonifier la tenue de route en virage en permettant la stabilisation du roulis et du tangage de façon hydraulique. Le chrono du 0-100 est chiffré à 3,9 secondes et la vitesse maximale est fixée à 250 kilomètres-heure, voire à 280 kilomètres-heure avec l’ajout du pack dynamique RS.

Photo: Tobias Sagmeister

8 000 kilomètres de torture sur le Nordschleife

En terminant, Frank Stippler précise que lui et ses collègues doivent parcourir 8 000 kilomètres sur la célèbre boucle nord  du circuit du Nürburgring, soit le Nordschleife, au volant de prototypes de véhicules RS, ce programme d’essais et de validations requérant environ trois semaines à temps complet.

Comme j’ai pu le constater lorsque Frank Stippler m’a invité à bord d’un prototype du RS Q8 pour aller faire un tour sur ce circuit, Frank a une connaissance intime de chacun des 73 virages de ce circuit légendaire, long de 20,832 kilomètres, et qui met vraiment à l’épreuve les véhicules qui sont testés dans cet environnement très exigeant.

Les nouvelles RS 5 Sportback et Coupe feront leur arrivée sur le marché canadien à l’automne 2020. L’échelle de prix ne sera déterminée que peu avant la commercialisation, mais les tarifs devraient être voisins de ceux des modèles antérieurs.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×