Dodge avoue que les jours du moteur Hellcat sont comptés

Publié le 1er février 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

Le glas sonne déjà pour le moteur à combustion. Naturellement, la mort des gros V8 polluants surviendra avant celle des autres, ce qui est une mauvaise nouvelle pour certaines marques de voitures en particulier.

Dodge est bien sûr du nombre. Sa gamme ne compte plus que trois modèles, tous axés sur la puissance et la performance : la Charger, la Challenger et le Durango. Mais plutôt que de se cacher la tête dans le sable ou de pleurer sur le sort du fameux moteur Hellcat, entre autres, le chef de la direction Tim Kuniskis voit une opportunité à saisir.

Photo: FCA

« Les jours du V8 surcompressé de 6,2 litres sont comptés, a-t-il déclaré dans les derniers jours à des médias américains. Ils sont comptés en raison de tous les coûts pour se conformer aux normes. Mais la performance que génèrent ces véhicules, elle, n’a pas de fin. »

Pour les ardents supporteurs du moteur à essence (et de sa musique qui parvient aux oreilles en conduisant), l’automobile ne sera plus jamais la même. Toutefois, Kuniskis surprend en affirmant qu’un nouvel âge d’or des muscle cars est devant nous.

« Le monde entier prend le virage de l’électrification, pas vrai? En bien, quand tout le monde sera rendu là, le coût de la technologie va baisser et les compagnies vont se tourner davantage vers la performance que l’efficacité énergétique », a-t-il ajouté.

Photo: FCA

Bref, les Charger et Challenger Hellcat de ce monde ne vont pas mourir; elles vont au contraire renaître, selon Tim Kuniskis.

Quand exactement? Très bonne question. Malgré leur conception qui date de plusieurs années, les bolides de Dodge risquent de durer encore un certain temps dans leur formule actuelle. Attendez-vous quand même à ce que leur prochaine génération introduise une forme quelconque d’électrification.

Au sein de la nouvelle entité Stellantis née de la fusion entre FCA et PSA, Jeep compte électrifier tous ses véhicules d’ici la fin de 2022. Dodge pourra utiliser les mêmes technologies, sinon profiter de celles venant du côté européen. À suivre.

En vidéo : Notre essai de la Dodge Charger Hellcat Widebody

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×