Voitures hybrides : les batteries ne sont pas un problème

Publié le 25 février 2021 dans Blogue par Antoine Joubert

Depuis l’arrivée des véhicules à motorisations hybrides, une question nous revient sans cesse, de la part des acheteurs qui hésitent à se lancer dans l’aventure : « Croyez-vous que les batteries vont durer assez longtemps? ». Et bien sûr, la question du prix d’une batterie de véhicule hybride est aussi très souvent abordée, facture qui peut énormément varier en fonction du modèle de véhicule.

En effet, et même aujourd’hui, la plupart des acheteurs qui choisissent de passer pour la première fois à une motorisation hybride hésitent pour une question de durabilité et de longévité de batterie. Parce que ceux-ci sont souvent plus rationnels et analytiques que la moyenne, mais également parce qu’ils ont à cœur le bon fonctionnement de leur véhicule.

Depuis belle lurette, je m’efforce personnellement de rassurer les gens sur la fiabilité des moteurs électriques et sur la longévité des batteries de véhicules hybrides. Il est vrai qu’avec le temps, la perte de rendement de certaines batteries des plus vieux modèles peut être notable, mais généralement si minime qu’il faudrait que le véhicule roule beaucoup et sur une période d’au moins 10 ans avant que l’on ne puisse le constater. Or, dans la plupart des cas, le rendement demeurera le même pour la vie entière du véhicule.

Une garantie rassurante

Évidemment, cette seule affirmation n’étant guère suffisante pour plusieurs, je renchéris alors en mentionnant que les batteries de véhicules hybrides sont de loin les pièces les mieux garanties de l’industrie, avec des couvertures avoisinant 8 ans ou 130 000 / 160 000 km.

Or, parce que certains acheteurs craignent encore une défectuosité de la batterie, prétextant qu’ils parcourent beaucoup de kilométrage, j’ai choisi de creuser encore plus loin. J’ai donc contacté le réseau de centres de recyclage Kenny U-Pull afin de connaître le prix moyen des batteries de véhicules hybrides et les modèles les plus courus.

La réponse fut alors pour le moins accablante, puisqu’aucun des 22 sites actuellement en fonction, recyclant chaque année des dizaines de milliers de véhicules, ne commercialise de batteries de véhicules hybrides ou électriques. Pourquoi? Parce que la demande est complètement nulle. À une certaine époque, il s’agissait même d’un problème puisque faute de pouvoir adéquatement les recycler, on empilait les batteries par centaines sans trop savoir ce qu’il allait en advenir. Heureusement qu’aujourd’hui, une partenaire de l’entreprise se charge du recyclage de ces dernières, bien que la majorité d’entre elles soient encore aussi efficaces qu’à leur premier jour. Celles-ci peuvent d’ailleurs soit être démantelées dans les règles de l’art, ou reprendre vie en effectuant une tout autre fonction que celle d’alimenter une automobile.

Combien ça coûte?

Du côté du marché après-vente, certaines compagnies de renom se spécialisent dans la fabrication de batteries de remplacement dont les prix à l’état neuf varient grosso modo entre 2 500 $ et 3 500 $. Naturellement, pensez à des modèles comme la Toyota Prius (2 700 $), la Camry (2 800 $) et la Honda Civic (3 200 $), qui ont été parmi les premières autos hybrides réellement populaires de notre marché.

En discutant avec les gens de l’un des plus gros magasins de pièces au Québec, on m’a confirmé que les ventes de ces produits étaient quasiment nulles. Seulement trois batteries vendues au cours des dernières années, la demande étant littéralement symbolique. Puis, du côté des concessionnaires, même réponse. Un concessionnaire Toyota m’a même avoué avoir changé à ce jour une seule batterie sous garantie, les quelques autres ayant été vendues pour des véhicules sévèrement accidentés.

Que peut-on en conclure? Il n’y a pas plus fiable qu’une motorisation hybride! En fait, il faudrait davantage craindre le moteur à combustion ou la transmission CVT l’accompagnant. Puis, pour ceux qui considèrent faire le saut en considérant l’hybridation comme une nouvelle technologie, sachez que la première Prius de Toyota a vu le jour en 1997, et qu’elle roule sa bosse depuis maintenant plus de 20 ans sur le marché canadien.

Alors, pour répondre une fois pour toutes à la question : non, il ne faut pas craindre la longévité d’une batterie de voiture hybride ni le prix d’une batterie qui, vous l’aurez constaté, est bien moindre que celui d’un moteur à combustion.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×