Toyota : des véhicules électriques qui se rechargent entre eux en roulant?

Publié le 1er novembre 2021 dans Électrique par Guillaume Rivard

Tout en continuant de militer en faveur des véhicules hybrides conventionnels, comme les millions qu’il a vendus dans le monde jusqu’à maintenant, le constructeur japonais Toyota travaille à développer ses futurs véhicules électriques, à commencer par le multisegment bZ4X.

Il y a aussi des batteries à semi-conducteurs, dont un prototype devrait être dévoilé par Toyota prochainement. La promesse est une plus grande autonomie combinée à des recharges plus rapides.  

Parlant de recharges, à quand des bornes qui fonctionnent par induction? Un certain nombre de manufacturiers s’y affairent, mais ce que projette Toyota va encore plus loin. En effet, la compagnie vient de demander un brevet aux États-Unis pour un système de transfert d’énergie sans fil de véhicule à véhicule… en mouvement.

Photo: Toyota

Imaginez le scénario suivant : vous conduisez ledit bZ4X sur l’autoroute et vous vous apercevez que la batterie est passablement déchargée. Plutôt que de trouver une station de recharge à proximité et de vous arrêter pour faire le plein d’électrons, vous pourriez envoyer une requête aux autres véhicules que vous côtoyez. L’un d’eux l’accepte, disons un futur Tundra électrique (parce que les camionnettes électriques sont la nouvelle mode), et vient rouler à vos côtés le temps de recharger votre batterie.

Ça semble simple dit comme ça, mais un tel système soulève aussi plusieurs questions. Pourquoi un autre automobiliste accepterait-il de vous donner – ou plutôt vendre – une partie de sa charge de batterie? Et à quel prix? Quelle distance faut-il garder entre les deux véhicules? Est-ce sécuritaire? Combien de temps en moyenne durera le transfert? Comment prévoir le trafic?

Photo: USPTO

Toyota n’en est qu’à l’étape de conceptualisation et pourra certainement fournir des réponses plus claires éventuellement, mais sachez que son brevet parle aussi d’un système automatisé faisant en sorte que votre véhicule puisse décider lui-même de soumettre une demande de recharge lorsque la batterie descend sous un certain seuil.

En outre, Toyota évoque que l’emplacement du système pourrait changer. Par exemple, au lieu de rouler en parallèle, vous n’auriez qu’à suivre le véhicule de dépannage ou vice versa.

Qu’en pensez-vous? Est-ce réaliste et avantageux? Ce serait certainement moins dispendieux que de construire des routes équipées de dispositifs à induction pour recharger les véhicules électriques qui y circulent, comme celles qui seront bientôt testées dans le cadre de projets pilotes au Michigan et en Indiana, mais on verra bien.

En studio : Toyota RAV4 Prime ou Kia Sorento PHEV?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×