En vidéo : Ottawa veut appuyer sur l’accélérateur pour prendre le virage électrique

Publié le 26 avril 2022 dans Actualité par TVA Nouvelles

Le ministre de l’Industrie, des Sciences et de l’Innovation, François-Philippe Champagne a joué les chauffeurs pour l’animateur de l’émission « À vos affaires », lundi.

À bord d’une Chevrolet Bolt, le ministre fédéral s’est dit confiant de voir les Canadiens adopter de plus en plus les voitures électriques au cours des prochaines années.

Néanmoins, certaines embûches se dressent sur le chemin du virage électrique, dont la rareté de ce type de véhicules et le prix.

Photo: Marc Lachapelle

Le ministre Champagne reconnaît que le gouvernement fédéral doit contribuer à rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande. Ottawa entend continuer d’augmenter le nombre de bornes électriques, mais aussi de soutenir la modernisation des usines.

« Quand on produit un véhicule électrique, ce n’est pas la même technologie de toute évidence. Alors, on investit aussi avec les manufacturiers », explique François-Philippe Champagne.

Le gouvernement fédéral s’engage aussi à poursuivre son travail avec ses partenaires américains pour rendre les chaînes d’approvisionnement plus fluides.

Photo: Marc Lachapelle

Le ministre Champagne assure par ailleurs que les manufacturiers des deux côtés de la frontière mettent l’épaule à la roue.

« Ils ont pris le virage électrique. Ils ont compris que l’avenir est là. Plusieurs des manufacturiers ont décidé que l’ensemble des véhicules qu’ils offrent aux consommateurs seront électriques à terme. On parle même de camionnettes », affirme le ministre.

« Donc, les gens vont être capables de voir que l’offre est en train de s’améliorer et ça, je pense que ça va permettre aussi de réduire le prix », ajoute-t-il.

Pour Ottawa, les incitatifs à l’achat demeurent primordiaux pour que de plus en plus de consommateurs achètent un véhicule électrique.

« C’est au moment de l’achat que les gens peuvent réduire leur coût. Ça permet ensuite à une famille, je pense, de planifier comment ils vont pouvoir planifier dans leur budget combien ils vont pouvoir épargner en essence sur l’utilisation du véhicule », soutient François-Philippe Champagne.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×