Problèmes de moteur : Hyundai visé par un recours collectif

Publié le 15 décembre 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Une entente de règlement vient d’être obtenue dans le cadre des actions collectives proposées au Canada qui allèguent que certains véhicules Hyundai équipés d’un moteur à injection directe d’essence ont « un défaut qui peut causer un grippage, un calage, une panne ou un incendie du moteur » et que des propriétaires ou locataires se sont vus refuser de manière inappropriée des réparations aux termes de la garantie du véhicule.

Le constructeur, qui nie ces allégations, a accepté le règlement afin d’éviter les frais et les risques liés à un litige qui perdure.

Rappelons qu’une action collective avait été intentée au nom des résidents du Québec, de même que trois autres en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Photo: Costa Mouzouris

Toutes les personnes qui ont acheté ou loué une Hyundai Sonata 2011 à 2019, un Hyundai Santa Fe Sport 2013 à 2019 ou encore un Hyundai Tucson 2014, 2015 ou 2019 équipé d’un moteur à injection directe d’essence Theta II de 2,0 litres ou de 2,4 litres sont concernées par le règlement.

Bien que similaire, le problème est différent de celui qui fait l’objet d’un récent rappel de Hyundai Canada visant 14 549 Santa Fe 2012, Sonata hybride 2011 à 2013 et 2016 ainsi que Veloster 2015 à 2016. 

Le règlement propose plusieurs indemnités, dont le remboursement des réparations antérieures et des frais engagés, une indemnisation à ceux qui vendent ou donnent en échange leur véhicule ou qui perdent le leur en raison d’un incendie dans le moteur, de même qu’un programme de remise pour la reprise du véhicule. Il est aussi prévu que Hyundai prolonge à vie la garantie sur le groupe motopropulseur pour les consommateurs qui ont fait la mise à jour du logiciel de détection de cognement dans le cadre d’une campagne d’amélioration de produit.

Photo: Costa Mouzouris

Les propriétaires et locataires concernés ont jusqu’au 12 février 2021 pour s’opposer au règlement ou s’en exclure. Ceux qui choisissent cette dernière option ne seront pas admissibles à recevoir des indemnités, mais ils préserveront leur droit d’intenter une poursuite ou d’être partie à une poursuite contre Hyundai relativement aux questions de cette affaire.

Les audiences sur l’approbation du règlement auront lieu le 23 février 2021 devant la Cour supérieure du Québec et la Cour supérieure de justice de l’Ontario. Si celles-ci approuvent le règlement, le processus de réclamations pourra débuter.

Pour en savoir plus, il suffit de visiter le site web du règlement relatif au moteur Theta II de Hyundai.

En vidéo: on a conduit une Hyundai Elantra avec un million de kilomètres

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×