En vidéo : Antoine Joubert présente le Hyundai IONIQ 5

Publié le 22 octobre 2021 dans guideauto.tv par Le Guide de l'auto

À Détroit avec le jury du prestigieux North American Car, Truck and Utility Vehicle of the Year (NACTOY), le chroniqueur du Guide de l'auto Antoine Joubert a pu faire un essai exclusif de la Hyundai IONIQ 5.

Bien que le chroniqueur remette en question l’approche esthétique, il est persuadé que le véhicule sera un « succès extraordinaire au Québec ».

Sur le plan de la conduite, la version à quatre roues motrices mise à l’essai promet par ses performances intéressantes. Sachez que deux choix de batteries seront disponibles pour la IONIQ, soit 58 et 77,4 kWh. Le rouage à propulsion est aussi offert.

Photo: Hyundai

En ce sens, l’autonomie annoncée varie entre 435 et 480 kilomètres en fonction de la mouture sélectionnée. Malgré nos rudes hivers, Antoine n’a pas d’inquiétudes en ce qui a trait à l’autonomie.

Au chapitre du confort, les essieux sont placés aux extrémités du véhicule, de sorte que l’empattement est plus long. Par conséquent, Antoine affirme que la IONIQ 5 est confortable, notamment grâce au bon travail de la suspension.

Le chroniqueur ajoute qu’il s’agit « d’un produit prêt pour la commercialisation », puisqu’il n’a pas entendu de craquements lors de son essai routier. Sur le plan pratique, le véhicule peut remorquer des charges allant jusqu’à 1 500 lb. Le volume du coffre est de 531 litres et devient 1 591 litres lorsque les sièges de la banquette sont rabattus.

Photo: Hyundai

La IONIQ 5 comportera les aides à la conduite de la suite SmartSense de Hyundai comme l'assistance à l'évitement de collision frontale ou encore l'assistance à l'évitement de collision dans les angles morts.

À bord, les occupants peuvent utiliser le système d’infodivertissement qui regroupe les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto. L’écran mesure douze pouces, idem pour l’instrumentation. « On a l’impression de faire un pas 10 ans en avant, en matière de technologie et de présentation », constate Antoine.

Les prix n’ont pas été dévoilés au moment d’écrire ces lignes. Malgré tout, on peut s’attendre à ce que le modèle de base soit offert à moins de 45 000 $, ce qui permettrait aux acheteurs québécois de bénéficier d’une subvention de 13 000 $.

À voir aussi: les véhicules électriques qu'on attend avec impatience

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×