Magasinez votre prochain véhicule d’occasion sur otogo.ca !
Voir l’inventaire

Comment fonctionne le système antidérapage?

Publié le 27 septembre 2022 dans Véhicules d'occasion par Le Guide de l'auto

La démocratisation des systèmes de sécurité dans l’industrie automobile est l’une des meilleures choses qui soient arrivées pour les automobilistes, car tout le monde devrait se sentir en confiance et bien protégé sur la route.

Les nouvelles aides à la conduite modernes retiennent l’attention car les constructeurs mettent beaucoup d’emphase dessus, mais il ne faut pas oublier des technologies « de base » comme le système de contrôle électronique de la stabilité, aussi appelé l’antidérapage.

Ce système qui aide à stabiliser le véhicule pour ne pas en perdre le contrôle a été commercialisé pour la première fois en 1995 par l'équipementier allemand Bosch sous le nom de Elektronisches Stabilitätsprogram. Étroitement relié au contrôle électronique de la traction, ou antipatinage, son fonctionnement nécessite l’utilisation des mêmes composantes. Il se sert surtout des freins antiblocage et du couple du moteur pour empêcher la voiture de déraper lorsqu'elle est en mouvement.

Photo: Subaru

Grosso modo, l’antidérapage entre en fonction lorsqu'il détecte un des deux comportements suivants :

  1. Sous-virage : La partie avant du véhicule dérive plus que la partie arrière et le véhicule a tendance à aller tout droit au lieu de suivre la courbe. Le système rétablit alors la trajectoire en donnant l'ordre de freiner à la roue arrière intérieure. En cas de sous-virage prononcé, le système module également les deux roues avant.
  2. Survirage : La partie arrière du véhicule dérive plus que la partie avant et si la trajectoire n'est pas rétablie rapidement, la voiture part en tête-à-queue. Le système ramène alors le véhicule en donnant l'ordre de freiner à la roue avant extérieure. En cas de survirage prononcé, le système freine aussi la roue arrière extérieure.

Dans les deux cas, lorsque l’antidérapage tente de corriger la trajectoire, si le conducteur appuie fortement sur l'accélérateur, le système agira sur le couple du moteur en le diminuant pour ne pas annuler les corrections de trajectoire en cours. Ces phénomènes sont décelés par des capteurs (vitesse de rotation des roues, angle du volant, vitesse de lacet et accélération transversale). Les calculateurs vérifient et analysent si la trajectoire réelle suivie par le véhicule est bien celle souhaitée par le conducteur.

Naturellement, l’activation de l’antidérapage se fait automatiquement chaque fois qu’on démarre le véhicule. Dans une majorité de véhicules plutôt récents, on peut toutefois le désactiver à l’aide d’un interrupteur, mais c’est principalement pour les conducteurs expérimentés qui veulent exercer davantage leur contrôle sur la machine, notamment en piste.

Il est bon de rappeler en terminant que même avec le système antidérapage activé, il est possible de perdre la maîtrise de la direction du véhicule sur les surfaces glissantes. La prudence est toujours de mise. Aussi, pour que le système fonctionne correctement et efficacement, vos pneus doivent être en bon état et bien gonflés. Ne l’oubliez pas!

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le manuel du propriétaire de votre véhicule.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×