Toyota RAV4 Trail 2020 : une gueule de baroudeur

Publié le 17 avril 2020 dans Essais par Gabriel Gélinas

La génération actuelle du RAV4 affiche un design polarisant, caractérisé par le concept du double octogone imaginé par ses designers.

En gros, la forme du véhicule est composée de deux octogones, le premier étant disposé à plat et encerclant le capot avant du véhicule et le second étant disposé à la verticale et encerclant l’arrière du RAV4, l’intersection entre ces deux octogones survenant au niveau de l’habitacle.

Ce concept singulier est aussi la raison pour laquelle les lignes du VUS de Toyota sont carrées, voire angulaires, donnant une impression de robustesse au RAV4, dont la variante Trail est encore plus typée que les autres.

Un moteur un peu juste

C’est le véhicule Toyota le plus vendu au Canada, et sa variante Trail est animée par le même moteur que les autres.

Un moteur atmosphérique à quatre cylindres de 2,5 litres développant 203 chevaux et 184 livres-pied de couple, Toyota ayant résisté à la tentation d’adopter la suralimentation par turbocompresseur qui est en vogue à l’heure actuelle.

Comme le véhicule est plutôt lourd, les performances en accélération comme en reprises ne sont pas les meilleures, sans parler du fait que ce moteur se montre bruyant en accélération franche.

Photo: Toyota

Par contre, la consommation de carburant est très correcte avec une moyenne observée de 9,5 litres aux 100 kilomètres, celle-ci étant bonifiée par le fait que le couple est livré aux roues avant en conduite normale, le rouage intégral ne s’engageant que lorsque les conditions l’exigent.

Bien que le moteur du RAV4 Trail soit identique à celui des autres moutures, la capacité de remorquage de cette variante est plus que doublée par rapport aux autres, puisqu’elle est chiffrée à 3 500 livres (1 588 kg). Cette augmentation est permise grâce à l’ajout d’un radiateur amélioré, d’un refroidisseur d’huile moteur ainsi que d’un refroidisseur de liquide de transmission. Cela étant dit, il ne faudra pas être pressé en gravissant des côtes si l’on tracte une charge aussi élevée…

Pour ce qui est du comportement routier, c’est tout à fait correct, mais le RAV4 Trail ne soulève pas les passions. Bref, le choix d’un RAV4 est plus motivé par la fiabilité de la marque en général, ainsi que par sa valeur de revente supérieure par rapport à la concurrence directe, que par l’agrément de conduite. Concernant la conduite hors route, il convient de mettre les choses en perspective.

Photo: Toyota

Il n’est pas question ici d’aptitudes similaires à celles d’un Jeep Wrangler, loin de là. Toutefois, avec son sélecteur de modes de conduite avec calibrations pour la « boue et le sable », ou encore « roche », cette variante est plus en mesure d’évoluer en sentiers que les autres déclinaisons du RAV4.

La vie à bord

L’habitacle du RAV4 Trail affiche des lignes très symétriques et la planche de bord est dominée par l’écran central tactile dont la forme émule celle d’une tablette électronique flanquée d’une série deminuscules boutons donnant accès directement à certaines fonctionnalités.

Apple CarPlay et Android Auto sont au rendez-vous par le biais d’une fonction « miroir » permettant un affichage sur ce même écran, et les systèmes de sécurité avancée font partie de la dotation de série.

Photo: Toyota

Les sièges avant sont confortables sur de longs trajets et les places arrière offrent un très bon dégagement pour les jambes aux deux places extérieures, celui-ci étant moins bon à la place médiane en raison du tunnel de transmission.

En ce qui a trait au volume de chargement, le RAV4 est juste une coche en dessous du Honda CR-V, mais on apprécie le fait qu’il est possible de ranger le cache-bagages dans un compartiment localisé sous le plancher du coffre lorsqu’il n’est pas utilisé.

Verdict

Le prix de base d’un RAV4 Trail est de 38 890 $, la facture de notre modèle d’essai se chiffrant à 44 196 $ après l’ajout des options et des frais de préparation.

En conclusion, la déclinaison Trail présente une variation sur thème qui séduit surtout par son look plus affirmé, mais on préfère la version hybride du RAV4 ou, encore mieux, la nouvelle variante enfichable RAV4 Prime.

En studio : Toyota RAV4 ou Mazda CX-5 pour un père de famille?

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Toyota RAV4 2020
Version à l'essai Trail
Fourchette de prix CA$44,196
Prix du modèle à l'essai CA$44,196
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/illimité
Consommation (ville/route/observée) n.d. / n.d. / 9.5 L/100km
Options TRD Hors-Route 3360 dollars
Modèles concurrents Chevrolet Equinox, Dodge Journey, Ford Escape, GMC Terrain, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Jeep Cherokee, Jeep Compass, Kia Sportage, Mazda CX-5, Mitsubishi Eclipse Cross, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Forester, Volkswagen Tiguan
Points forts
  • Fiabilité à long terme
  • Valeur de revente
  • Consommation raisonnable
  • Volume d'espace intérieur
Points faibles
  • Prix élevé
  • Style polarisant
  • Moteur bruyant
  • Puissance un peu juste
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Moyenne observée de 9,5 litres aux 100 kilomètres. Très bon pour un VUS de cette catégorie.
Confort 3.5/5 Le moteur est bruyant, ce qui affecte le confort.
Performances 3.0/5 Correctes, sans plus.
Système multimédia 3.0/5 Les boutons de commande sont petits, mais Apple CarPlay et Android Auto sont au rendez-vous.
Agrément de conduite 3.0/5 Bon comportement routier dans l'ensemble, mais pas le véhicule le plus dynamique de la catégorie.
Appréciation générale 4.0/5 Un bon choix pour l'acheteur qui se soucie plus de la fiabilité et de la valeur de revente que de l'agrément de conduite.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×