COVID-19 : des milliers de véhicules Hyundai attendent aux ports américains

Publié le 22 avril 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Pendant que les constructeurs automobiles interrompaient leur production de véhicules en Amérique du Nord vers la fin de mars, la Corée du Sud retrouvait un semblant de normalité.

Hyundai a fait le pari de ramener son usine d’Ulsan jusqu’à 98% de sa capacité, non seulement pour desservir son marché domestique mais aussi celui des États-Unis, ce qui s’est avéré une erreur. La pandémie de COVID-19 frappe notre continent plus durement que prévu et la demande des consommateurs a chuté drastiquement.

Selon des chiffres de l’agence Reuters, le fabricant coréen a exporté 33 990 véhicules aux États-Unis en mars, ce qui est incroyablement une hausse de 4,3% par rapport au même mois de l’année précédente.

Photo: Hyundai

Aujourd’hui, une grande partie d’entre eux seraient toujours consignés dans des ports américains, les concessionnaires n’ayant pas besoin de regarnir leurs inventaires en raison des ventes anémiques. Au pays de Donald, Hyundai a enregistré une baisse de 43% en mars seulement.

L’usine d’Ulsan fabrique notamment des Accent, Tucson et Santa Fe. La compagnie a révélé à des analystes que la production à cet endroit pourrait redescendre à 70% de la capacité pour le mois d’avril.

Quant à l’usine de Montgomery en Alabama, qui assemble des Elantra et Sonata, elle demeure fermée au moins jusqu’au 1er mai.

En vidéo: le Hyundai Venue 2020 mis à l'essai

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×