Audi A3, Q3 et Q8 hybrides rechargeables en approche

Publié le 11 septembre 2020 dans Nouveaux modèles par Gabriel Gélinas

Au cours d’une récente vidéoconférence, Audi a annoncé l’arrivée prochaine de variantes à motorisation hybride rechargeable des modèles A3, Q3 et Q8. Voilà un signe que la transition vers l’électrification se poursuit chez la marque allemande qui a comme ambition, dès 2025, qu’un véhicule Audi sur trois soit électrifié (100% électrique ou hybride).

À l’heure actuelle, on ignore encore si ces trois nouvelles variantes seront commercialisées au Canada, mais il est d’ores et déjà acquis qu’elles le seront en Europe et sur d’autres marchés où les normes environnementales ainsi que les programmes incitatifs leur sont favorables.

Pour Audi, la motorisation hybride rechargeable prend deux formes. La première est celle d’un moteur thermique à quatre cylindres turbocompressé de 2 litres secondé par un moteur électrique, logé entre le moteur à combustion interne et la boîte de vitesses automatique à huit rapports. Ce groupe motopropulseur est alimenté par une batterie lithium-ion d’une capacité de 14,1 kWh. La puissance totale développée par cette motorisation est chiffrée à 362 chevaux, et le couple à 369 livres-pied.

La seconde est le jumelage d’un moteur V6 turbocompressé de 3 litres et d’un moteur électrique alimenté par une batterie de plus grande capacité (17,3 kWh), pour une puissance totale de 442 chevaux et un couple maximal de 516 livres-pied. Dans les deux cas, l’autonomie en mode purement électrique est chiffrée à 40 kilomètres, selon le protocole WLTP européen, et le temps d’une recharge complète sur une borne de niveau 2 est établi à deux heures et demie en raison de la présence à bord d’un chargeur de 7,4 kW.

Photo: Gabriel Gélinas

Pour bonifier les aptitudes de ces motorisations hybrides rechargeables, les ingénieurs ont également conçu deux dispositifs appelés PEA, pour Predictive Efficient Assist, et POS, pour Predictive Operating Strategy, en anglais. Le PEA tient compte des données recueillies par le système de navigation ainsi que par la caméra avant en ce qui a trait au relief du terrain et aux limites de vitesse de l’environnement immédiat dans lequel circule la voiture. Cela permet d'optimiser le fonctionnement de la motorisation hybride et la recharge lors des décélérations et des freinages.

Quant à lui, le POS tient compte de l’entièreté du déplacement programmé dans le système de navigation pour, par exemple, préserver la quantité d’énergie électrique requise pour la circulation urbaine. Ces deux dispositifs travaillent de concert sans qu’aucune intervention du conducteur ne soit nécessaire.

Photo: Gabriel Gélinas

En Europe, entre 30 et 50% des clients de la marque optent actuellement pour un véhicule à motorisation hybride rechargeable, la variation dépendant du pays de l’acheteur. Pour l’Amérique du Nord, la proportion est beaucoup plus faible, mais Audi entrevoit que la transition est tout de même bien amorcée. Par ailleurs, on s’attend à ce que ce type de motorisation soit rapidement adoptée par les modèles RS de la division Audi Sport afin de profiter du couple immédiat du moteur électrique pour bonifier les performances.

En vidéo : cinq choses à savoir sur la nouvelle Audi A3

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×